Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

1

Comment soulager une crise hemorroidaire?

La crise hémorroïdaire fait référence à la douleur qui accompagne souvent le gonflement et l’irritation des veines situées au niveau de l’anus et de la partie inférieure du rectum. Ces douleurs sont ressenties en général au moment d’aller aux toilettes, et dans les heures qui suivent. L’intensité de cette douleur peut être particulièrement forte et tous les patients qui l’ont un jour ressentie se sont demandé comment la soulager.

Voici quelques conseils utiles pour y remédier.

Prévenez la crise

Mieux vaut prévenir que guérir. Les personnes ayant déjà souffert d’hémorroïdes savent de quoi il s’agit et feront tout pour ne plus vivre ce cauchemar. Il est nécessaire de prendre des mesures pour empêcher que la crise ne revienne. En effet, ce type de trouble possède la fâcheuse tendance à être récurrent. La première chose à faire si l’on désire empêcher le renouvellement de ce type de crise est de faire en sorte d’éviter la constipation. Pour ce faire, il faut surveiller son alimentation. Il faudra tout d’abord s’assurer que l’on s’hydrate suffisamment. Il est ainsi conseillé de boire environ deux litres d’eau par jour. En plus de s’hydrater correctement, il faudra augmenter l’apport en fibres et diminuer les produits gras. Les fibres se retrouvent principalement dans les céréales, les fruits et les légumes. Mais ce n’est pas tout. Il est également conseillé d’éviter les épices qui n’ont rien à voir avec la constipation mais qui rendent la défécation encore plus délicate en ajoutant à la douleur la sensation de brûlure. Ce n’est pas très agréable.

Il faut savoir aussi que les hémorroïdes sont le résultat d’une augmentation de pression dans la région anale. L’excès de poids joue alors un rôle important dans ce cas. Pour les personnes souffrant d’un surpoids, il serait préférable de diminuer un peu afin de diminuer la pression sur l’anus.

Il faut aussi éviter les vêtements serrés même en dehors des crises car ces derniers exercent une pression sur l’anus. Il serait aussi préférable d’éviter les matières synthétique et, on ne le dira jamais assez, bannir les strings de sa garde-robe ou ne les porter que ponctuellement.

Un autre facteur joue un rôle très important dans la prévention qu’est la sudation. En effet, la sueur ne sort pas que par les aisselles, et elle n’est pas stérile. Eviter au maximum la sueur dans cette partie en portant des vêtements en coton qui aèrent la zone serait d’une grande aide.

Cette petite zone si fragile a tendance à émettre des odeurs désagréables mais ce n’est pas une raison pour la parfumer. Les lingettes parfumées et les produits similaires fragilisent la membrane de l’anus et la rendent plus apte à développer des hémorroïdes. Il faut dont les éviter. L’eau peut être très nettoyante à elle seule.

Nettoyez la zone anale

Pour atténuer la douleur que provoque la crise hémorroïdaire, on peut prendre soin de bien se laver la région infectée. Il est ainsi conseillé de se laver à l’eau systématiquement après avoir été aux toilettes et surtout de ne pas utiliser de savon ou de papier hygiénique parfumé. Il est essentiel de bien se nettoyer afin d’éviter que l’infection ne s’empire. Par ailleurs, pour apaiser la douleur il est possible de réaliser plusieurs bains de siège par jour. Le principe est le même, il s’agit de se nettoyer la zone anale en se baignant dans de l’eau tiède ou chaude autant de fois qu’on le désire. A nouveau, il est vivement déconseillé de mettre du savon ou tout produit aromatisant dans l’eau, l’infection pourrait en effet s’empirer. Le bain de siège dure généralement entre 10 et 15 minutes. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est de bien se sécher la zone après chaque bain ou nettoyage à l’eau. Les bactéries aiment les milieux humides qui sont favorables à leur prolifération. C’est pour cela qu’il faut se sécher avec un linge propre. Si on utilise du papier toilette pour se sécher, il faut faire attention à ne pas laisser de petits débris après. Mais, l’utilisation d’un linge en coton peut être très efficace et assez agréable vu qu’il est plus doux que les papiers de commerce.

Bien que cela puisse être très agréable de se frotter la zone, il faut l’éviter à tout prix. Ça démange et ça gratte mais si l’on se laisse emporter par le petit orgasme que nous procure le grattage, on finira par le regretter amèrement quand les démangeaisons deviennent insupportables et reprennent de plus belle. Le nettoyage et le séchage doivent se passer en toute douceur et si c’est possible, se couper les ongles avant de le faire.

Utilisez de la glace

C’est bien connu, la glace est le meilleur remède contre l’inflammation. Il faut toutefois faire bien attention à bien l’envelopper dans un linge propre et doux avant de la mettre sur la zone infectée. La glace agit sur les récepteurs de douleur qui se trouvent être les mêmes qui régissent les démangeaisons pour les bloquer et empêcher ainsi le signal nerveux d’arriver jusqu’au cerveau. En plus, on peut l’utiliser autant qu’on le peut. La nuit, avant de dormir, il suffit de mettre une poche de glace sur la zone et une fois habitué à la sensation, on finit par dormir avec.

Utilisez des antidouleurs en cas d’urgence

Si la crise hémorroïdaire est particulièrement aigue, il vous faudra avoir recours à des antidouleurs ou à des anti-inflammatoires afin de soulager les hémorroïdes. En effet, même si ce type de produit ne soigne pas l’hémorroïde, il permet néanmoins d’atténuer fortement la douleur et donc de supporter la crise. Cette solution est donc une solution d’urgence, elle devra cependant être combinée avec un traitement de fond. Notez que les antidouleurs ou anti-inflammatoires prescrits dans le cas de trouble hémorroïdaire peuvent se présenter sous plusieurs formes : comprimés à avaler, crème d’application locale ou encore, des suppositoires.

Optez pour un laxatif

Ce n’est pas un traitement de fond et pourtant il est prescrit pour presque tous les patients souffrants de crise hémorroïdaire. Il faut savoir que la première cause des hémorroïdes est la constipation. Alors, pour y remédier, il faut prendre un laxatif si l’on ne prend pas assez de fibres pour faciliter le transit. Toutefois, même si l’on ne souffre pas de constipation, il est toujours préférable de prendre un laxatif lors de la crise pour rendre les selles encore plus molles et minimiser au maximum la pression sur l’anus.

Utilisez les huiles naturelles et la vaseline

Les huiles naturelles peuvent avoir plusieurs effets comme diminuer la douleur, diminuer l’inflammation, soulager les démangeaisons. Après tout, la recherche médicamenteuse se repose sur ce qu’on observe dans la nature. De plus, leur structure visqueuse aide à évacuer les selles plus facilement. On peut aussi utiliser de la vaseline pour ce but. Non seulement elle facilite la défécation mais soulage également les démangeaisons, même si cet effet n’est pas très marqué. Ceci dit, quand on souffre d’une crise pareille, tous les moyens sont bons pourvu que ça soulage.

Un traitement médicamenteux plus puissant

Une autre solution à la crise est l’utilisation de médicaments appelés veinotoniques. Ceux-ci se caractérisent par leur capacité à diminuer la dilatation de la veine. Il est cependant nécessaire de demander conseil à son médecin, afin d’éviter toute contre-indication.

Le meilleur conseil à donner est d’aller consulter un spécialiste des hémorroïdes, à noter, un proctologue. C’est la seule personne apte à mettre le doigt sur la cause principale et à traiter le problème dans le fond. Il ne faut pas laisser trainer car ça a tendance à dégénérer très rapidement si aucune mesure préventive ou curative n’est prise.

Poursuivez votre lecture :

Traiter les hémorroïdes chez un bébé  Déjà qu’avoir des hémorroïdes n’est pas évident pour un adulte, voir apparaître cette maladie chez son bébé est d’autant plus difficile. C’est une épreuve non seulement éprouvante pour le bébé en question, mais pour les parents en...
Faites confiance à la nature pour soigner les hémorroïdes externes!  L’automédication est très souvent déconseillée pour la majorité des maladies. Pourtant, quand il s’agit de maladie hémorroïdaire, ça change la donne. D’ailleurs, il est très conseillé de recourir aux plantes et aux médecines alter...
Comment soigner les hémorroïdes internes rapidement – 7 techniques sim... Si vous avez déjà eu des hémorroïdes, alors on vous a surement déjà dit que le traitement ne se fait que de deux manières, en fonction de la gravité de la poussée hémorroïdaire : soit les médicaments, soit la chirurgie. Mais si, comme moi, ...
8 façons de se débarrasser des hémorroïdes pendant la grossesse Se débarrasser des hémorroïdes est un problème majeur pour les femmes enceintes vu que 10% des femmes enceintes en souffrent. Dans la plupart des cas, les hémorroïdes apparaissent durant le troisième trimestre de grossesse.Cependant, ce...
fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 1 commentaires
Manoubia

Depuis peu je souffre des hémorroïdes, j’ai vu mon gastro, il m’à donné du smecta, j’ai du arreter, je mange beaucoup de fruits un peu de légumes. Dois je voir un proctologue. Merci de me donner des conseils.

Répondre

Laisser un commentaire :