Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

10 facteurs de risque dans le traitement des hémorroïdes

Facteur de risque 1 : L’âge

L’âge est un facteur important à prendre en compte lorsqu’on désire traiter les hémorroïdes. A partir de 30 ans, les tissus qui relient les muscles et la paroi du rectum commencent à se détériorer. Cette détérioration augmente la probabilité pour que les tissus anaux génèrent des prolapsus et donc de former des hémorroïdes. Les hémorroïdes apparaissent cependant le plus fréquemment à partir de 55 ans.

Facteur de risque 2 : L’alcool

Nous connaissons tous l’adage : « Bois entre 6 et 8 verres d’eau par jour ». L’alcool ne fait pas partie de cet adage! La consommation d’eau est nécessaire pour ramollir les selles. Une consommation insuffisante d’eau peut engendrer de la constipation et donc augmenter la pression sur les parois anales. Cela peut favoriser l’apparition d’hémorroïdes ou aggraver des hémorroïdes déjà existantes. L’alcool agit comme un diurétique. Cela signifie qu’il favorise l’évacuation de l’eau, ce qui augmente les chances de déshydratation et donc d’hémorroïdes.

Facteur de risque 3: Les boissons riches en caféine

Les boissons telles que le café, les sodas, les boissons à base de chocolat et certains thés se comportent comme des diurétiques. Comme cela a été mentionné, les diurétiques favorisent l’expulsion de l’eau hors du corps humain, ce qui augmente la pression sur les parois rectales où les hémorroïdes se développent. En plus d’agir comme des diurétiques, ces substances peuvent augmenter la pression sanguine ce qui peut agrandir anormalement les veines.

Facteur de risque 4: Les rapports anaux

Les tissus du rectum sont faits pour évacuer des selles molles. Des rapports anaux peuvent créer des lésions et déchirer la cavité anale. Cela peut engendrer des douleurs hémorroïdaires atroces et favoriser la récurrence des troubles hémorroïdaires.

Facteur de risque 5 : La grossesse

La pression qu’exerce le bébé sur le bas de l’abdomen peut agrandir les veines anales et rectales et donc causer des hémorroïdes. Cela peut également se produire lors de l’accouchement. Durant la grossesse, le corps féminin produit une hormone appelée progestérone. La progestérone est en partie responsable de la réduction de la pression sur les parois veineuses. Cependant, un effet secondaire de la production de progestérone est le ralentissement de la digestion. Cela peut entrainer des mouvements intestinaux anormaux et par conséquent de la constipation, ce qui favorise l’apparition d’hémorroïdes.

Facteur de risque 6 : Les prostatites chroniques

La prostatite est un trouble qui apparaît chez les hommes et est caractérisé par le gonflement de la glande de la prostate. Plusieurs études montrent une corrélation entre ce trouble et les hémorroïdes. Cependant le lien de cause à effet n’est pas mis en évidence ; de plus amples recherches doivent être réalisées en la matière.

Facteur de risque 7 : Episiotomie

Cette procédure clinique implique de couper les tissus qui entourent le vagin. Celle-ci est réalisée sous anesthésie locale durant l’accouchement. L’objectif est d’éviter les déchirements vaginaux et rectaux lors de la naissance. Malgré l’aspect positif d’éviter les déchirements, ces incisions peuvent être douloureuses et engendrer des mouvements intestinaux irréguliers ; et à terme, une augmentation de la probabilité de développement d’hémorroïdes.

Facteur de risque 8 : L’obésité

Le surpoids peut augmenter la pression sur les veines rectales et anales. Une augmentation de la pression augmente la probabilité du développement d’hémorroïdes.

Facteur de risque 9 : Une tumeur pelvienne

Les hémorroïdes ne sont pas cancéreuses. Cependant, les formations cancéreuses peuvent augmenter la pression vasculaire sur les tissus avoisinants. La prudence indique de toujours consulter son médecin de famille pour exclure tout problème.

Facteur de risque 10 : Fumer

Le traitement des hémorroïdes peut s’avérer plus complexe pour les fumeurs. Tout d’abord parce qu’il existe de nombreux risques pour la santé associés au fait de fumer. De plus, fumer engendre un affaiblissement des vaisseaux sanguins qui se trouvent au niveau du rectum et de l’anus. Arrêter de fumer peut aider à diminuer les chances de développer des hémorroïdes et améliorer l’état de santé général.

Résumé

Le traitement des hémorroïdes commence par un style de vie sain. De bonnes habitudes de vie permettent de favoriser le développement d’un corps sain et d’attitudes positives.

Alors, qu’est-ce qui vous empêche de soigner vos hémorroïdes? Que risque-t-il arriver si votre situation ne change pas dans 1 mois, 6 mois, 1 ans? Laissez un commentaire ci-dessous.

Poursuivez votre lecture :

Ce qui peut causer les hémorroïdes  Jusqu’à aujourd’hui, les causes précises de la maladie hémorroïdaire restent très évasives. En fait, il est fort probable que ce soit la conjonction de plusieurs facteurs. Mais scientifiquement parlant, ça s’explique soit par un e...
Tout ce que vous ne savez pas sur la caféine Cet article répond à l’importante question de savoir s’il existe un lien entre la caféine et la recrudescence des hémorroïdes. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer les effets négatifs d’une consommation excessive de caféine. D’au...
Comment attrape-t-on les hémorroïdes? Comprendre les hémorroïdes Les hémorroïdes sont un trouble qui se développe au niveau des veines anales et rectales. Le problème apparaît quand celles-ci sont dilatées de manière anormale et permanente. Si l’on désire soigner les hémorroïd...
fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 commentaires

Laisser un commentaire :