Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

Les hémorroïdes peuvent-elles engendrer le cancer du côlon ?

Les symptômes des hémorroïdes et du cancer du côlon sont souvent identiques. C’est pourquoi vous avez du mal à déterminer ce qui vous arrive réellement.

Pourtant, ces deux malaises sont totalement différents même s’ils entraînent la présence de sang dans les déjections. Nous en parlons, dans cet article, afin de vous aider à différencier ces deux phénomènes.

La différence entre hémorroïdes et cancer du côlon

hémorroïdes et cancer du côlon

Les hémorroïdes sont une sorte de varices qui se développent petit à petit dans le rectum ou au niveau de l’anus. Ce sont des veines enflées dont le type varie selon l’endroit où elles se situent. En général, ce phénomène se décline en deux variantes : les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

Comme son nom l’indique, l’hémorroïde internet affecte l’intérieur du rectum. La personne touchée ressent une sensation d’engorgement de cette zone et bien évidemment il peut y avoir des saignements.

La deuxième variante est une inflammation des veines internes de l’anus. Ces dernières peuvent saigner à cause du frottement de la pression des selles. Des caillots très douloureux apparaissent alors.

Le cancer de l’anus, quant à lui, est une multiplication anarchique de cellules au sein du canal anal. La forme la plus courante s’appelle : « le carcinome épidermoïde », mais il y a aussi l’adénocarcinome ou encore le mélanome. Si jamais elles ne sont pas traitées à temps, elles se dégénèrent en une maladie encore plus grave.

Il se développe en silence et ne provoque pas de symptôme particulier. La tumeur se manifeste à l’extrémité du rectum plus précisément au niveau du sphincter externe ou de la marge anale.

Les symptômes de ces deux maladies

hémorroïdes et cancer du côlon

La présence des hémorroïdes entraîne souvent des démangeaisons insupportables, des irritations et au final des saignements qui se produisent pendant ou après les selles. La personne ressent des douleurs et de l’inconfort, voire une sensation de brûlure dans certains cas. Les saignements sont faibles et ne sont visibles qu’à travers les traces sur le papier-toilette.

Dans la majorité des cas, les gens traitent ces différents symptômes en utilisant des remèdes de grand-mère et sans voir le médecin. Ils consulteront ce dernier que lorsque la situation commence à s’aggraver.

Pour le cancer colorectal, il est assez difficile de le déterminer, car il passe inaperçu dans les premiers stades de croissance. Vous devez seulement être attentif de votre état de santé.

Au début, il peut y avoir des changements d’habitudes fécales : diarrhée permanente, constipation ou alternance entre ces deux situations. Ce bouleversement peut durer pendant des semaines.

Il peut y avoir également du sang dans les selles, accompagné de malaises abdominaux tels que des crampes ou des gaz intestinaux. Vous avez la sensation que vos intestins ne se vident jamais. Certaines personnes peuvent tout le temps avoir envie de déféquer. Tous ces malaises entraînent une perte de poids inexpliquée et bien évidemment un état de fatigue constant.

Les examens pour diagnostiquer le cancer de l’anus

examen du colon

Dans un premier temps, le médecin fait un examen proctologique en inspectant la zone concernée. Il effectue un toucher anorectal et une anuscopie. C’est une sorte d’analyse du canal anal en utilisant un spéculum pour bien maintenir l’anus ouvert.

Le patient effectuera des tests complémentaires afin de mieux définir le type de cancer, sa vitesse d’évolution, sa localisation et son étendue. C’est après cet examen approfondi que le médecin pourra proposer un traitement adapté.

En général, le cancer de l’anus est traité par radiothérapie et bien évidemment votre médecin fera une chimiothérapie.

Quelques séances suffisent pour guérir si la tumeur n’est pas encore très aggravée. Au cas où elle serait découverte trop tard, vous devez subir une opération qui consiste à faire une ablation chirurgicale et il faudra mettre un anus artificiel.

 

 

 

Poursuivez votre lecture :

Pourquoi est-ce que les hémorroïdes saignent ? Vous souffrez d’hémorroïdes et voilà qu’elles se mettent à saigner ? Surtout ne paniquez pas, car ce n’est pas aussi grave qu’il n’y parait. Plutôt que de céder à l’affolement, il vaut mieux essayer de comprendre ce qui provoque les saignem...
Le traitement chirurgical des hémorroïdes L’intervention chirurgicale est une étape obligatoire pour soulager la douleur des hémorroïdes dites « compliquées ». Plusieurs chirurgiens pratiquent toujours l’opération classique, mais cette intervention engendre des douleurs post-opérat...
Comment faire face aux problèmes d’hémorroïde pendant la grossesse ?... Quand on parle de grossesse, on aborde rarement les problèmes d’hémorroïde, on parle surtout de la lourdeur des jambes, de l’insomnie et des troubles hormonaux. Or, les femmes enceintes sont particulièrement sensibles aux troubles veineux p...
L’importance des bains de siège pour les hémorroïdes Les hémorroïdes sont une affection très courante de nos jours et concernent au moins 30 % des personnes dans le monde à un stade de leur vie donné. Elles se manifestent au niveau de l’anus et se caractérisent par une douleur aiguë et pénétr...
fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 commentaires

Laisser un commentaire :