Anugesic-HC : Une association d’enfer

Anugesic-HC

Parmi les médicaments que votre médecin pourrait vous prescrire en cas d’hémorroïdes, l’Anigesic-HC est l’un des plus importants. Toutefois, il se peut que vous l’ayez sous une autre appellation. Celle-ci est généralement utilisée par le laboratoire Pfizer, un leader dans le domaine pharmaceutique.

Avant de l’utiliser, vous aurez surement envie d’en savoir plus dessus. Mais, pour ça, vous devriez l’acheter pour pouvoir lire la notice. On vous offre ici la possibilité d’en savoir plus avant de passer à l’achat. Si vous avez des questions, vous pouvez les poser dans les commentaires. Ceci dit, si vous avez un quelconque doute ou que vous voyez un ingrédient auquel vous êtes allergique et que vous avez oublié de mentionner à votre médecin traitant, il vaut mieux l’appeler avant de commencer à l’utiliser, voire même l’acheter.

Découvrez Anugesic-HC : la solution qui soulage instantanément vos démangeaisons

Anugesic-HC, c’est quoi au juste ?

Stop Hémorroides avec Anugesic-HC

L’Anugesic-HC est un médicament qu’on n’utilise pas uniquement comme remède aux hémorroïdes. On l’utilise pour plusieurs autres affections inflammatoires. Mais, comme son nom l’indique, on a la première partie « Anu » qui fait référence clairement à l’anus et la deuxième partie « gesic » qui fait référence à l’analgésie. C’est donc assez clair que c’est un analgésique.

Ce médicament se présente sous deux formes que votre médecin pourra combiner pour avoir un bien meilleur résultat. En effet, on a la forme onguent et la forme suppositoire.

La forme Onguent est un tube contenant 1% de chlorhydrate de pramoxine avec 0.5% d’acétate d’hydrocortisone et 0.5% de sulfate de zinc monohydraté. Le tout est à base de vaseline.

La forme suppositoire est en fait des suppositoires blancs contenant 20mg de chlorhydrate de pramoxine avec 10mg d’acétate d’hydrocortisone et 10mg de sulfate de zinc monohydraté. Le tout est à base de triglycérides. Les deux formes contiennent d’autres excipients.

Comment agit-il ?

Ce médicament ou plutôt cette association de médicaments agit par ses trois principes actifs à savoir la pramoxine, l’hydrocortisone et le sulfate de zinc. La première est un anesthésique topique qui agit sur les récepteurs nerveux de la zone anale afin de bloquer la transmission nerveuse de la douleur et autres signes comme les démangeaisons et la sensation de brûlure.

Le deuxième principe actif est un corticoïde qui a, naturellement, des propriétés anti-inflammatoires. Il agit donc en profondeur afin d’atténuer l’inflammation et la gêne occasionnée par cette dernière. Que ce soit en suppositoire ou en onguent, les corticoïdes ont un effet très connu.

Enfin, le zinc, le troisième principe actif, agit sur les démangeaisons et la gêne en protégeant également la partie anale contre toute infection.

En associant ces trois ingrédients, on remarque immédiatement un soulagement grâce à la composante anesthésiante, une diminution un peu plus tardive de l’inflammation grâce aux corticoïdes et enfin une prévention de toute complication infectieuse.

Rappelez-vous que ce médicament n’est donné que sous prescription médicale personnalisée. Il ne faut surtout pas le donner à une autre personne même si elle a les mêmes signes que vous. Les corticoïdes en particulier doivent être manipulés avec grande précaution.

Je vous recommande personnellement cette crème

Les ingrédients et composition de ce médicament !

La pramoxine ou chlorhydrate de pramoxine :

Cette substance est pratiquement un anesthésiant local qu’on peut trouver dans bon nombre de médicaments. En ce qui concerne l’Anugesic-HC, il est utilisé pour apporter un soulagement plus ou moins immédiat des démangeaisons, douleurs et autre gêne. Il agit directement sur des récepteurs cibles afin de bloquer la transmission nerveuse et servir de première ligne de défense afin que vous puissiez continuer le traitement et donner le temps aux autres ingrédients d’agir en douceur.

L’hydrocortisone ou acétate d’hydrocortisone :

Solution anti hémorroides : Anugesic-HC

Comme la plupart des ingrédients qui finissent par cortisone, c’est un corticoïde. Il agit donc comme n’importe quel corticoïde en diminuant l’inflammation. Ce n’est pas un traitement de l’inflammation en elle-même contrairement à l’idée reçue sur les corticoïdes. En effet, il agit en bloquant la synthèse des facteurs inflammatoires et donc en empêchant celle-ci de se produire bien qu’elle soit une défense naturelle du corps humain.

Le zinc ou sulfate de zinc monohydraté :

Le zinc en lui-même n’est pas indispensable pour la guérison des hémorroïdes ou la diminution des symptômes. Par contre, il joue un rôle majeur dans la prévention des complications. Comme on l’avait expliqué ici, l’infection est la bête noire des maladies touchant la marge anale. Ainsi, prévenir cette infection devient important.

D’autres ingrédients non médicamenteux :

On n’a pas besoin de les expliquer puisque réellement, ils ne jouent aucun rôle actif et ne sont là qu’à titre d’excipients. Toutefois, il est intéressant de les connaître en cas d’allergie connue à l’un d’eux. Il s’agit de phosphate de calcium, de méthylparabène, d’huile minérale, de propylparabène, de pétrolatum, de stéarate de magnésium, de base de triglycéride pour les suppositoires et d’éther proloxyl-2-oléique pour l’onguent.

Comment utiliser Anugesic-HC ?

Il n’est généralement pas nécessaire de vous parler de cette partie puisque votre médecin qui vous aura prescrit ce médicament vous en a surement parlé. Toutefois, pour ceux qui veulent connaître le dosage habituel, en voici quelques informations ainsi que les détails de l’utilisation.

Utiliser Anugesic-HC pour soigner les hémorroides

Initialement, la dose recommandée est d’un suppositoire ou une application de l’onguent deux fois par jour, une le matin et une le soir avec une application après chaque selle. Toutefois, les prescriptions peuvent changer. Par exemple, même après que la gêne ait disparu, on peut continuer à avoir une application à titre préventif. Le médecin peut aussi prescrire les deux en même temps afin de maximiser les effets pour une phase d’attaque.

Pour le suppositoire, il faut se laver l’anus ou idéalement se baigner, bien se sécher la zone anale sans l’irriter avec une serviette ou du papier trop dur. Après, il faut insérer le suppositoire dans le rectum. Ce sera plus facile si vous gardez les genoux fléchis dans une position accroupie comme quand vous étiez enfant. Allez-y doucement pour ne pas blesser la zone et même si ce n’est pas nécessaire, si vous trouvez une difficulté, vous pouvez utiliser un lubrifiant pour faciliter le passage.

En ce qui concerne l’onguent, on procède de la même manière pour la préparation et on enfonce doucement toute la longueur de l’applicateur en plastique dans l’orifice anal. On presse doucement le tube en le retirant lentement. On peut utiliser l’onguent également sur la surface externe de l’anus pour les hémorroïdes externes. Suivez la prescription du médecin.

Toutefois, même si le médicament vous a été prescrit personnellement, ce n’est que pour une seule application. S’il y a récidive, il faut demander au médecin qui pourra vous donner un autre médicament. Si vous oubliez aussi une application, il ne faut surtout pas la compenser avec une double dose. Ne vous amusez pas avec les corticoïdes.

Il faut faire attention…

Anugesic-HC

Comme n’importe quel médicament, spécialement ceux contenant des corticoïdes, il y a des mises en gardes à prendre en considération avant de commencer à l’utiliser. Votre médecin ne vous le prescrira pas si vous évoquez une contre-indication.

La première chose est bien évidemment l’allergie à un des composants et spécialement un des principes actifs comme la pramoxine, l’hydrocortisone ou le sulfate de zinc. Vous pouvez avoir une allergie à un autre composant et c’est pour cette raison que même si votre médecin ne vous pose pas la question sur un ingrédient en particulier, il vaut mieux l’informer de toutes vos allergies, même celles qui vous paraissent totalement anodines.

Une infection de la peau à cause d’une tuberculeuse, d’un problème fongique ou viral est aussi une contre-indication. Ça vaut aussi pour les infections touchant les parties intimes et n’ayant aucun rapport avec la partie anale. Il vaut mieux informer votre médecin de tout autre problème de la peau avant la prescription. Et, si vous remarquez une infection quelconque après la consultation et avant l’utilisation, appelez votre médecin avant de commencer à l’utiliser.

Sachez que ce médicament peut être utilisé chez la femme enceinte et avant de conduire. Ça ne passe pas la barrière placentaire et n’engendre aucun problème de réactivité. Il ne réagit pas avec le tabac et l’alcool et même si c’est fortement déconseillé de continuer à les consommer dans le cas des hémorroïdes, vous ne risquez aucune interaction.

Ça peut arriver…

Avec toutes les précautions que vous pouvez prendre, vous pouvez tout de même avoir droit à des effets secondaires. C’est un médicament et ce n’est pas surprenant qu’il en ait. Les plus ressentis, mais qui ne concernent que 1% des utilisateurs sont l’apparition d’une peau parcheminée et fragile et une sécheresse avec un écaillement de la peau. Ce n’est pas très inquiétant et vous n’avez pas à arrêter immédiatement le médicament à moins que ce soit une réaction allergique. Si vous avez peur, appelez votre médecin.

Plus rarement, les gens rapportent des démangeaisons et une sensation de brûlure bien que ça existe avant l’application. On parle aussi d’éruption cutanée, de rougeur, d’urticaire et de démangeaisons qui peuvent être une réaction allergique. On rapporte aussi très rarement des frissons, des infections ou un saignement.

Tout autre signe qui apparait après le commencement du traitement et qui n’est pas mentionné sur la notice du médicament, que vous devez absolument garder, doit être mentionné à votre médecin. Si les signes sont assez graves, il faut aller aux urgences avec le médicament.

Je veux acheter…

Commander Anugesic-HC en ligne

Pour acheter ce médicament, vous pouvez le trouver en pharmacie. Toutefois, bien que certaines pharmacies le délivrent sans ordonnance, sachez qu’elles n’ont pas le droit. Tout médicament contenant des corticoïdes doit faire l’objet d’une prescription médicale.

Vous pouvez également le commander en ligne si vous avez une prescription médicale. Mais, même si elle n’est pas demandée, on vous supplie de ne pas le prendre sans consulter. Un médecin pourra voir ce que vous ne voyez pas et décèlera une infection que vous n’arrivez pas à remarquer.

Commander Anugesic : une crème qui agit vite et bien

fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement