Ultraproct : une solution anti-hémorroïdes ultra efficace

Ultraproct : une solution anti-hémorroïdes ultra efficace

Ultraproct est un médicament anti-hémorroïdaire très apprécié pour les effets incroyables et ses bons résultats. Il est fabriqué par le laboratoire Meadow et se présente sous deux formes différentes bien que le principe actif est le même.

Sachez que ce médicament, en raison de sa composition, n’est offert que sous prescription médicale. Alors, théoriquement, votre médecin vous expliquera tout ce que vous devriez savoir à propos de ce médicament. Mais, il arrive qu’on oublie de lui donner des informations et de se rendre compte après avoir acheté le médicament et lu la notice que ce n’est pas fait pour nous. En voici donc des informations très utiles pour vous aider à mieux comprendre ce que vous avez.

Découvrez Ultraproct : une solution qui soulage instantanément vos démangeaisons

Ultraproct, c’est quoi au juste ?

Stop Hémorroides : Ultraproct

Ultraproct est un médicament qu’on prescrit pour les cas de gênes au niveau de l’anus. Qu’on parle de démangeaisons ou de douleurs, ce médicament n’est pas uniquement fait pour les hémorroïdes. On peut donc l’avoir en cas de fissure anale ou tout autre trouble touchant l’anus.

Il est fait pour diminuer considérablement l’intensité des symptômes par ses propriétés anti-inflammatoires et anesthésiantes. Il peut même aider à combattre les saignements qui surviennent après la défécation en cas d’hémorroïdes ou de fissure anale.

Vous pouvez trouver deux formes différentes d’Ultraproct. En effet, celle la plus prescrite est la pommade. Elle agit aussi bien pour les affections internes qu’externes à l’anus. Et c’est d’ailleurs l’avantage qu’elle a sur la forme suppositoire. Cette dernière n’est efficace que pour des hémorroïdes internes, surtout pour l’effet anesthésiant immédiat vu que pour l’effet anti-inflammatoire, ça ne prend place que quand c’est dans la circulation sanguine.

Dans les deux cas ou formes, ce médicaments est toujours efficace et donne des résultats immédiats et d’autres à long terme. On ressent un soulagement dès l’application et on voit le dégonflement qui survient assez rapidement.

Comment agit-il ?

Théoriquement, ce médicament agit comme tout autre médicament anti-hémorroïdaire. Il sert à diminuer les symptômes gênants pendant qu’il agit sur l’inflammation. Pour ça, il utilise deux principaux composants, à  savoir un corticoïde et un anesthésiant local.

Ultraproct : solution anti-hémorroïdes anti-fissure anale

Le corticoïde, ou plutôt les corticoïdes, puisqu’il en possède plusieurs formes, est ce qui fait que ce médicament agisse sur l’inflammation. Ils la réduisent considérablement et empêchent la zone affectée par les hémorroïdes de se gonfler de nouveau. On parlera plus des mécanismes d’actions quand on évoquera les composants.

L’agent anesthésiant quant à lui est ce qui offre le plus de soulagement. Bien que les corticoïdes aient cet effet anesthésiant, ils ne sont pas aussi efficaces qu’un vrai agent anesthésiant. Ainsi, c’est ce dernier qui soulage des douleurs et des démangeaisons pendant que les corticoïdes font leur travail. On parlera également de son mode d’action un peu plus bas.

Dans tous les cas, c’est cette association qui permet vraiment de se débarrasser des hémorroïdes et d’avoir un peu de soulagement afin de pouvoir dormir et mener une vie plus ou moins normale.

Les ingrédients et composition de ce médicament !

Deux composants sont les principaux pour ce médicament dans toutes ses formes. En effet, on a le chlorhydrate de Cinchocaine et les Fluocortolones pivalate et hexaonate.

Le chlorhydrate de Cinchocaine est un agent anesthésiant. Il agit directement sur les terminaisons nerveuses des récepteurs qui se trouvent dans l’anus afin de bloquer la transmission du signal nerveux. Ce blocage est l’effet désirée afin d’arrêter presque immédiatement la douleur et les démangeaisons. Quand le cerveau ne reçoit plus des signaux sensitifs, on ne ressent plus ni douleurs, ni démangeaisons ni même brûlures.

Soigner les hémorroides avec Ultraproct

Les Fluocortolones pivalate et hexaonate sont des corticostéroïdes. Ils ont pour effet de réduire l’inflammation. Ils agissent en bloquant la croissance des agents de l’inflammation qui sont à l’origine de la dilatation des veines. C’est ainsi que le gonflement diminue et que les démangeaisons sont considérablement réduits puisqu’elles sont causées à la base par la présence de ces agents. Et, la présence de deux différents types de corticostéroïdes augmente et maximise leurs effets.

Rappelez-vous qu’il y a aussi ce qu’on appelle des excipients comme l’huile de ricin hydrogénées, de l’alcool de cire ou encore une base de vaseline. Vous pouvez trouver aussi des huiles essentielles comme celle de l’orange et de rose.

Comment utiliser Ultraproct ?

Pour la forme suppositoire :

Tout d’abord, parlons de la posologie. Ce qui est conseillé est d’avoir un seul suppositoire par jour, idéalement après le passage aux toilettes afin que le médicament ne soit pas évacué en sa totalité. Toutefois, votre médecin pourra avoir un autre avis et vous prescrire plus qu’un seul suppositoire. Il est le mieux placé pour décider de la posologie vu qu’il peut mieux juger de la gravité de votre cas. Mais, sachez que pour une phase d’attaque, on peut avoir de 2 à 3 suppositoires le premier jour.

Pour la façon de faire, il faut commencer par bien se laver l’anus et les mains, bien se sécher et insérer le suppositoire aussi doucement qu’on peut et aussi profondément que notre anus le permet sans avoir mal. Pour vous aider à l’insérer plus facilement, faites-le en position accroupie et utilisez les muscles de votre anus afin de l’aspirer.

Ultraproct : la solution complète pour stopper les hémoroides

Si l’anus est trop gonflé, vous pouvez utiliser un lubrifiant bio ou demander à votre médecin de vous prescrire la crème à la place. D’ailleurs, vous pouvez opter pour la pommade même si votre médecin vous prescrit les suppositoires. On parle de la même composition.

Pour la forme pommade :

Cette pommade est aussi bien efficace pour les hémorroïdes internes qu’externes.  Il suffit de prendre une fine couche et de l’appliquer sur la zone affectée à l’extérieur. Il faut procéder de la même façon que pour les suppositoires pour l’hygiène pré-application.

En ce qui concerne les hémorroïdes interne, il existe un applicateur livré avec la pommade afin de l’introduire à l’intérieur de l’anus. La dose recommandée est de deux applications par jour, idéalement après les selles aussi.

Je vous recommande personnellement la solution Ultraproct

Il faut faire attention…

Que ce soit pour les suppositoires ou la pommade, il faut les garder dans une température ne dépassant pas les 8 degrés Celsius et au-dessus de 2 degrés. Il faut les garder aussi à l’abri de la lumière, du soleil et hors de la portée des enfants.

Suppositoires Ultraproct contre hémorroides

Pour l’utilisation, il est recommandé de ne pas dépasser les 7 jours. Toutefois, si votre médecin a un autre avis, il vaut mieux suivre ses conseils. Ne prenez pas une dose supplémentaire à moins que vous ne voyiez tout le suppositoire à l’extérieur avec les selles. Si vous oubliez de prendre une dose, ne prenez pas de double dose après, ce n’est pas malin.

Pour la femme enceinte et allaitante, généralement ça ne pose aucun problème. Toutefois, il vaut mieux consulter un médecin avant. Si vous prenez d’autres médicaments aussi, il faut le signaler bien qu’on n’a relevé aucune interaction avec d’autres médicaments jusqu’à ce jour.

Ça peut arriver…

Il existe pour ce médicament, comme pour tout autre, le risque d’allergie. Il faut donc bien vérifier tous les composants même les plus anodins. Les réactions peuvent avoir des intensités différentes et des manifestations différentes mais principalement des démangeaisons et des irritations. Il faut consulter en cas d’apparition d’un symptôme indésirable.

Ultraproct

Si vous ingérez le médicament sous n’importe quelle forme accidentellement, sachez qu’en raison de la présence d’un agent anesthésiant, vous pouvez avoir un ralentissement du rythme cardiaque, voire arrêt, avec une hypotension modérée à sévère. Vous pouvez aussi avoir des problèmes respiratoires ou neurologiques comme des convulsions. Il faut immédiatement aller aux urgences dans ces cas.

Ils se sont demandés…

Mon médecin m’a déjà prescrit ce médicament auparavant, je peux le reprendre ?

A moins que vous ne l’appeliez ou qu’il vous dise expressément que vous pouvez le reprendre en cas de crise, ne faites pas ça. Il vaut mieux consulter ou prendre un autre médicament puisque son efficacité va diminuer au fil des utilisations.

Un ami a les mêmes symptômes, je peux lui prêter mon médicament ?

Non. Ce médicament vous a été personnellement prescrit et votre ami pourra souffrir d’autre chose ou présenter des contre-indications que vous ignorez. Vous pouvez lui faire plus de mal que de bien.

J’ai oublié mon application le matin, je peux la prendre le soir ?

Si vous parlez de celle du suppositoire, vous pouvez la prendre le soir avant de vous coucher. Toutefois, il est recommandé de prendre celle du lendemain matin un peu plus tard que d’habitude pour espacer les prises.

Si vous parlez de la pommade qui se prend deux fois par jour, il ne faut surtout pas faire deux applications ou avoir une grande dose. Ce n’est pas bien, ni efficace et vous risquez un surdosage.

Ça démange encore, je peux étaler de la crème de nouveau ?

Crème anti hémorroide Ultraproct

Non. Il est nécessaire de laisser le temps à la pommade d’agit. Si ça ne s’améliore pas au bout d’un moment, c’est que vous avec peut-être un effet indésirable qu’est l’allergie. Il vaut mieux appeler votre médecin ou laver l’endroit et voir si ça va mieux.

Je peux prendre les deux formes du médicament ?

Il n’est pas rare de voir un médecin prescrire la pommade et les suppositoires. Toutefois, il insistera sur le fait qu’on n’applique la pommade qu’à l’extérieur et ce n’est que dans le cas où on a les deux types d’hémorroïdes.

Je ne vois aucune amélioration, j’arrête le médicament ?

N’arrêtez pas le médicament sans avis médical. Si ça ne marche pas, il vaut mieux consulter de nouveau pour avoir le cœur net.

Je viens de découvrir que je suis enceinte, je fais quoi ?

Théoriquement, ce médicament n’est pas contre-indiqué en cas de grossesse ou d’allaitement. Toutefois, ce n’est pas parce qu’on n’a pas encore relevé des cas où ça s’est mal passé que le risque n’existe pas. Le corps de la femme enceinte change énormément et vous pouvez développer une allergie à un des composants avec la grossesse.

Le mieux est d’arrêter tout de même la prise du médicament et d’aller en discuter avec votre médecin des risques.

Je veux acheter…

Acheter la solution anti hémorroides Ultraproct

Comme c’est un médicament, vous pouvez l’avoir de la pharmacie du coin si vous êtes muni de votre prescription. Toutefois, vous pouvez avoir une consultation en ligne et obtenir le médicament en livraison à domicile.

Commander Ultraproct : une solution anti-hémorroïdes qui agit vite et bien

fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement