Xyloproct : le médicament qu’il faut à vos hémorroïdes

Xyloproct : le médicament qu’il faut à vos hémorroïdes

Comme n’importe quel médicament anti-hémorroïdaire, le xyloproct est un traitement qui agit sur les symptômes de ce trouble assez fréquent. Vous pouvez en trouver plein d’autres qui agissent assez bien, mais si on vous a prescrit le Xyloproct, c’est que c’est aussi un bon madicament pour votre cas.

Toutefois, si vous ne connaissez pas ce médicament et que vous voulez en savoir plus avant de l’acheter ou que vous avez peur d’avoir une des contre-indications que vous avez peut-être oublié de mentionner à votre médecin lors de la consultation, il vaut mieux bien s’informer pour ne pas perdre son argent. La lutte contre les hémorroïdes peut coûter assez cher avec les suggestions de chacun et tous ces traitements naturels que vous avez peut-être essayés avant de vous décider à aller consulter.

Découvrez Xyloproct : le médicament qui soulage instantanément vos démangeaisons

Xyloproct, c’est quoi au juste ?

Le nom d’un médicament en dit long sur ses effets et sa composition. Si on décortique le nom de celui-ci on trouvera deux parties. La première est « Xylo ». Si vous avez déjà séjourné à l’hôpital ou avez déjà eu à faire à une anesthésie locale, ça vous évoquera le nom d’un autre médicament, à savoir le xylocaïne. C’est un anesthésiant local qu’on utiliser assez souvent en milieu hospitalier pour diverses raisons. Il s’agit bien d’une sorte d’anesthésiant.

Xyloproct : médicament anti hémorroïdes

La deuxième partie est « proct ». C’est tiré du mot proctologie, à savoir, la médecine qui traite les affections de la partie anale. D’ailleurs, votre médecin s’il est spécialiste est un proctologue. Du coup, le nom en entier veut dire que c’est de l’anesthésie de la partie anale. Ce n’est pas totalement faux.

Ce médicament est en fait un mélange de plusieurs principes actifs qui traitent les symptômes de la crise hémorroïdaire en vous aidant à la dépasser et en accélérant la guérison. Il agit donc sur la douleur et l’inflammation, principalement.

Pour la forme, il se présente sous celle d’une pommade. Elle est très facile à appliquer tout de même. Vous pouvez également le trouver, plus rarement, sous forme de suppositoires. Mais, la forme onguent est celle la plus appréciée.

Comment agit-il ?

Le Xyloproct fait partie véritablement des anesthésiques locaux. C’est principalement pour cette raison qu’on ne peut l’avoir que sous prescription médicale et que d’ailleurs, on ne le prescrit pas beaucoup bien qu’il soit très sollicité dans le traitement des hémorroïdes.

Son mode d’action se repose sur ses trois principes actifs. Tout d’abord, on a l’oxyde de zinc qui agit en antifongique. Il supprime les bactéries et empêche leur prolifération dans la marge anale sachant que c’est un endroit très exposé à ces bêtes. Ainsi, il n’agit pas vraiment sur les hémorroïdes mais protège contre une complication très redoutée, à savoir, l’infection.

Ensuite, on a l’hydrocortisone qui est celui qui agit réellement et guérit les hémorroïdes. C’est un corticoïde qui stoppe la croissance ainsi que l’agglomération des agents biologiques du corps humain, responsables de l’inflammation.

Il faut savoir que le processus de l’inflammation est un processus naturel de défense. En effet, quand il y a un problème infectieux ou de circulation dans les veines hémorroïdaires, le corps envoie son « armée » d’agent inflammatoire afin de remédier au problème. Toutefois, c’est la présence de ces agents qui cause l’irritation et la douleur. La réaction exagérée du corps est ce que l’hydrocortisone essaye de combattre.

Mettre un terme aux hémorroides avec la solution Xyloproct

Enfin, on a la lidocaine. C’est l’ingrédient que vous apprécierez le plus dans ce médicament. C’est un anesthésiant local qui agit en diminuant la sensibilité de la zone afin que vous poussiez avoir un peu de répit des douleurs, démangeaisons et autres gênes occasionnées. Bien que réellement la lidocaine n’aide en rien à la guérison, elle vous empêchera au moins de vous gratter et de compliquer les choses. Ça vous offrira aussi la nuit de sommeil que vous voulez avoir.

Je vous recommande personnellement ce médicament

Les ingrédients et composition de ce médicament !

Les composants de ce médicament n’ont pas tous la même importance. En effet, il y a ce qu’on appelle principe actif, la substance qui agit réellement sur la maladie et les excipients qui ne sont là que pour faciliter le passage du principe actif ou son absorption. Toutefois, il faut quand même les connaitre, parce que même à de très faibles concentrations, si on est allergique à un des composants, ça peut mal se terminer surtout qu’on parle d’un médicament mis en contact avec une muqueuse et donc rapidement absorbé.

Les principes actifs :

Comme déjà expliqué plus haut, il y a trois principes actifs que vous trouverez sous l’appellation d’Acétate d’hydrocortisone, ce qu’on appelle hydrocortisone. C’est des corticoïdes dont le rôle est surtout anti-inflammatoire avec une composante antalgique.

La lidocaïne est l’anesthésique local qui va agir sur la douleur, démangeaisons et sensation de brûlure. Réellement, ce composant va bloquer la transmission nerveuse au niveau des cellules nerveuses et empêcher le signal de la douleur de passer vers le cerveau.

Et on a l’oxyde de Zinc, ou l’antifongique qui agit à titre préventif contre l’infection ou à titre curatif pour guérir d’un début d’infection.

Les autres composants :

Pour les excipients, on a l’acétate d’aluminium, l’alcool cétylique, l’alcool stéarylique, les Macrogols 400 et 3350, et de l’eau purifiée.

Comment utiliser Xyloproct ?

D’abord, il faut savoir qu’il est toujours préférable d’’écouter ce que vous conseille votre médecin. Il pourra augmenter ou diminuer la dose selon votre cas. Mais, on l’utilise jusqu’à 7 fois par jour et on ne doit pas dépasser les 6 grammes par 24 heures. Ce traitement est également fait pour une courte période vu qu’il contient des corticoïdes. On ne doit donc pas dépasser une période de 7 jours d’utilisation.

Pour le mode d’emploi, il faut commencer par se laver la zone atteinte, bien la sécher et appliquer la pommade dessus doucement. Pour les zones profondes, il existe un applicateur qu’on introduit en toute délicatesse à l’intérieur de l’anus. On presse doucement sur le tube tout en le retirant après.

Il faut faire attention…

Médicament Hémorroides : Xyloproct

Précautions concernant le médicament :

La pommade doit être concernée à l’abri de la lumière et de la chaleur, ainsi que de l’humidité. Il vaut mieux la garder au réfrigérateur dans une température entre 2 et 8 degrés Celsius. Il ne faut aussi pas laisser le tube à la portée des enfants et de toute personne n’ayant pas toutes ses facultés mentales intactes.

Précautions concernant l’interaction avec d’autres médicaments :

L’amphotéricine B, l’oxprenalol, la clarithromycine, la cimétidine, le phénobarbital et la warfarine sont des médicaments qui peuvent interagir avec le xyloproct. Il faut informer votre médecin de tout autre traitement que vous prenez et bien remplir le formulaire en ligne si vous comptez obtenir une ordonnance numérique.

Précautions concertant des maladies adjacentes :

Le xyloproct n’est pas conseillé aux personnes atteintes de maladies virales ou fongiques. Les personnes atteintes de tuberculose ou ayant une allergie à un des composants sont aussi priées d’éviter ce médicament. Si vous découvrez la présence d’un de ces cas pendant le traitement, il vaut mieux l’arrêter de suite et contacter son médecin.

Précautions concernant la femme enceinte et allaitante :

Avant toute chose, il est primordial que la femme enceinte ou allaitante et qui se découvre des hémorroïdes appelle son médecin, que ce soit son gynécologue ou son médecin de famille. Sinon, on a démontré que ce soit pour la lidocaïne ou l’hydrocortisone, ça ne représente pas un danger ni pour la maman, ni pour le bébé.

Toutefois, ces substances passent la barrière placentaire et à travers le lait maternel. Il vaut donc mieux discuter des risques avec son médecin ou son pharmacien.

Ça peut arriver…

Xyloproct

Comme chaque médicament et spécialement contenant des corticoïdes, il y a certains effets indésirables qu’on peut voir apparaitre. Ce n’est pas nécessaire de les avoir, mais au moins vous serez informé. En effet, on peut avoir droit à de la nervosité, des vertiges ou une hypotension légère.

On peut également perdre connaissance, avoir quelques convulsions si le terrain est favorable et sentir un certain ralentissement du rythme cardiaque. Des éruptions cutanées ou des ecchymoses peuvent paraitre. Et, bien que les hémorroïdes donnent des démangeaisons et une inflammation, on peut voir apparaitre ces signes ou leur aggravation par la prise de ce médicament.

Généralement, ces effets sont minimes et disparaissent assez vite. Ceci dit, si vous remarquez un signe qui n’apparait pas dans la notice ou qu’un effet indésirable persiste, il ne faut pas hésiter à appeler votre médecin ou à aller aux urgences si vous suspectez une réaction allergique.

Ils se sont demandés…

Puis-je l’utiliser à chaque crise ?

Même si votre médecin vous donne le droit d’appliquer la pommade à chaque fois que vous en ressentez le besoin, essayez de vous retenir et de laisser un minimum de temps à la pommade d’agir. Gardez quand même une période d’au moins 2 heures entre deux applications.

Puis-je l’obtenir sans ordonnance ?

Stop Hémorroides : Xyloproct

La réponse est définitivement non. Toutefois, vous pouvez obtenir une ordonnance en ligne si vous voulez l’acheter en ligne.

Puis-je l’utiliser pendant l’allaitement ?

Votre médecin sera le meilleur placé pour répondre à cette question. Toutefois, comme on l’a déjà mentionné, les corticoïdes peuvent passer dans le lait maternel. Mais, on n’a rapporté aucun problème avec les femmes qui allaitent.

Mon médecin me le prescrit pour plus de 7 jours, est-ce normal ?

Oui. Votre médecin sait ce qu’il fait et on peut très bien prendre des corticoïdes pendant plus de 7 jours selon son cas. Suivez toutefois la prescription à la lettre et n’augmentez pas les doses.

Puis-je le reprendre si les crises reprennent ?

Non. Il ne faut pas s’amuser avec les corticoïdes. Quand une autre crise se déclenche, il vaut mieux consulter de nouveau que de reprendre le médicament seul.

Ma copine a le même problème, puis-je lui donner ma pommade ?

Définitivement non. Chaque personne est spécifique et on ne réagit pas tous de la même façon aux médicaments. Vous pourriez lui faire plus de mal que de bien.

Je veux acheter…

Soigner et soulager les hémoroides avec Xyloproct

Si vous voulez acheter ce médicament et que vous avez une ordonnance écrite, vous pouvez aller à votre pharmacien. Si vous n’avez pas envie de vous déplacer, vous pouvez l’obtenir en ligne avec une ordonnance numérique en ligne aussi.

Commander Xyloproct : un médicament qui agit vite et bien

fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement