Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

2

Les différentes techniques utilisées en chirurgie des hémorroïdes

Selon les experts, il existe trois types de traitements qui permettent de lutter contre les hémorroïdes. Le remède médical consiste à adopter un régime bien strict, prescrit par le médecin, afin de faciliter le transit et éviter la constipation. La méthode qui utilise des instruments vise à arrêter définitivement l’évolution des crises hémorroïdaires. Le traitement chirurgical se déroule sous anesthésie générale en clinique.

L’hémorroïdectomie classique

Cette intervention chirurgicale est appliquée lorsque les deux traitements précédents ont échoué. Par définition, l’hémorroïdectomie est une technique qui permet d’éliminer complètement toutes les structures hémorroïdaires présentes dans la zone anale.

À l’aide d’un bistouri, le chirurgien effectue des incisions autour de l’anus avant d’enlever les trois paquets hémorroïdaires. Le patient sera sous anesthésie générale et l’opération dure entre une demi-heure à une heure environ. Le malade sera hospitalisé trois jours d’affilée, cela dépend des complications.

Cette opération coûte assez cher dont les frais dépendent des cliniques en question. Au minimum, vous devez réserver 350 euros. La personne sera en convalescence pendant un mois.

Les douleurs sont souvent insupportables, après l’intervention, en particulier lors de la selle. Heureusement, des soins comme les bains de siège, antalgiques et traitements laxatifs seront administrés au patient afin de faciliter la cicatrisation.

Effets secondaires de l’hémorroïdectomie classique

Durant les deux ou trois semaines qui suivent l’opération, un risque d’hémorragie ou d’écoulement spontané de sang peut surgir. Dans certains cas, la plaie peut s’infecter par des bactéries. L’apparition de fécalome est un symptôme qui apparaît sous forme de fausses diarrhées ou de rétention de l’urine.

Cette manifestation est plus fréquente chez les hommes. Au bout de 7 semaines, des fissures anales peuvent se manifester. Elles doivent être impérativement soignées pour ne pas entrainer d’autres complications.

Par ailleurs, certaines personnes peuvent avoir un rétrécissement anal et des troubles de la continence. L’individu en question n’arrive pas à retenir les matières ou les gaz ou il a du mal à les évacuer. Pour éviter ses difficultés, un suivi post-opératoire est obligatoire afin de contrôler la cicatrisation.

La technique Longo ou l’hémorroïdopexie

Cette intervention a été découverte par un italien dénommé M.Longo en 1997. Ce principe très utilisé permet de diminuer le temps de convalescence, de minimiser la fréquence des complications hémorragiques ainsi que les douleurs post-opératoires. Cette technique traite principalement les deux éléments des hémorroïdes à savoir la congestion et le prolapsus.

Techniquement parlant, le chirurgien place une agrafe en forme de cercle au niveau de la muqueuse rectale. Cela permet d’empêcher que les hémorroïdes sortent à l’extérieur. Contrairement à l’hémorroïdectomie classique, l’opération ne dure qu’une quinzaine de minutes avec une anesthésie locale. Après un mois, l’agrafe se détache automatiquement.

Les avantages de l’intervention de Longo sont : cicatrisation rapide et modération des douleurs étant donné que la plaie se trouve au niveau du rectum. De plus, la physiologie anale est entièrement préservée. La personne sera en convalescence qu’une quinzaine de jours.

Cependant, si l’hémorroïde est accompagnée de fissures ou de marisques importantes, cette technique n’est pas du tout conseillée. Les risques de récidives sont également plus importants que la méthode classique.

Poursuivez votre lecture :

La différence entre fissure anale et hémorroïde Affection très courante, la fissure anale est une petite coupure de la peau au niveau de l’anus. Elle engendre une douleur très désagréable pendant ou après la défécation. Les hémorroïdes, par contre, sont une sorte de gonflement des vaisse...
Les hémorroïdes chez la femme enceinte Personne n’est à l’abri des crises hémorroïdaires, pas même les femmes qui attendent un enfant. Environ 10 % d’entre-elles souffrent de ce mal atroce, dont certaines avec saignement. Selon les observations, les hémorroïdes apparaissent souv...
3 aliments surprenants pour soulager l’hémorroïde Lorsqu’on souffre d’une crise hémorroïdaire, tout ce qu’on souhaite, c’est de l’arrêter au plus vite. Ce ne sont pas les médicaments qui en manquent dans les pharmacies et les parapharmacies. D’ailleurs, c’est souvent la première intention ...
5 raisons pour lesquelles vous devez souscrire une mutuelle santé Lorsqu’on est couvert par la sécurité sociale, l’idée de prendre une mutuelle complémentaire semble souvent quelque peu inutile. Cependant, détrompez-vous, il s’agit d’un choix tout à fait fondamental pour tout individu. Il vous permettra n...
fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 2 commentaires
mamadou hady

Merci Sophy Joly pour les conseils gratuits.

Répondre

Laisser un commentaire :