Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

3

Que faire en cas d’hémorroïdes ?

 

Cette question revient toujours et encore parmi les personnes qui souffrent des hémorroïdes, ou plutôt de crises hémorroïdaires à répétition. Ce qui nous mène à cette petite précision : On a tous des hémorroïdes, mais on souffre de Crise Hémorroïdaire. Donc la question qu’on doit poser, c’est : Que faire en cas de crise hémorroïdaire ? Il faut nommer ce qu’on a proprement pour pouvoir le comprendre. Mais si vous avez posé cette question, c’est que vous ne comprenez pas vraiment ce que c’est. Je vous invite donc à jeter un œil sur cet article pour mieux comprendre le problème et savoir quel type de maladie hémorroïdaire vous avez afin de pouvoir y remédier proprement :

Hémorroïde interne et Hémorroïde externe

N’avoir aucune honte

h2

Dans la croyance populaire, les hémorroïdes est quelque chose de sale. Ça a été très mal vu dans la compagne de propagande contre les homosexuels et à un certain moment, on associait les hémorroïdes aux relations homosexuelles. Bien que cette « fausse » cause ait été réfuté, après tout, les femmes aussi en souffrent, la croyance que c’est sale est restée ancrée dans la mémoire des gens. C’est presque compréhensible que les gens ayant des hémorroïdes souffrent dans leur coin et ne veulent pas en parler. Toutefois, il faut arrêter d’en avoir honte. C’est aussi répandu que l’asthme, l’allergie ou le diabète. Si les gens qui ont ces maladies, pourtant tout autant handicapantes si ce n’est plus que la crise hémorroïdaire, n’ont pas honte, pourquoi en avoir honte ? Ce n’est pas comme si c’était quelque chose qu’on choisissait d’avoir. C’est quelque chose qui nous est imposée. Personne ne choisit de tomber malade et ce n’est pas un crime. Il faut donc arrêter d’en avoir honte et en parler à son entourage. Vous vous étonnerez du nombre de personnes qui vous diront souffrir de la même chose. Il ne faut pas avoir honte de demander conseil. Avoir une crise hémorroïdaire est une épreuve très difficile parfois et en tant qu’êtres humains, on a le droit de demander de l’aide et d’être réconfortés. De plus, si vous en avez, c’est que quelqu’un dans votre famille en a. il y a la composante héréditaire dedans et si vous en parlez à vos parents, cousins, cousines… vous avez plus de chance de trouver quelqu’un qui a su remédier au problème. Sinon, il y a internet. Et, si vous êtes là, c’est que vous cherchez de l’aide. Continuez à lire et on vous aidera surement.

Soulager la douleur

h3

Parmi les principaux symptômes de la crise hémorroïdaire, c’est la douleur. Elle est omniprésente et c’est parfois la douleur qui nous le fait remarquer. La première chose que les médecins apprennent en médecine c’est qu’un patient qui a mal est un patient qui ne va pas coopérer. Si on leur dit ça, c’est que ça a un vrai sens. Pour pouvoir soigner la crise, il faut d’abord soulager la douleur. Alors là, chacun réagit différemment à la douleur. Pour certains, la prise de paracétamol suffit à elle seule de les soulager. C’est surtout ces personnes qui ne prennent pas caféine, ne fument pas et ne prennent pas beaucoup d’antalgiques. Ces personnes répondent mieux au paracétamol. Sinon, sachez qu’il y a des pommades à appliquer, notamment des pommades anesthésiantes que votre médecin pourra vous prescrire si la douleur devient insupportable. Toutefois, soulager la douleur n’a rien à voir avec la maladie en question. Ce n’est qu’un symptôme et il faut régler le problème dans le fond pour s’en débarrasser une fois pour toute.

Traiter le problème dans le fond

La crise hémorroïdaire, si vous avez lu l’article que je vous ai conseillé, est un gonflement des veines hémorroïdaires. C’est ce qu’on appelle une inflammation et pour guérir une inflammation, il faut bien sur des anti-inflammatoires. Pour ces derniers, vous pouvez soit les avoir per os, par injections ou en ayant recours à des pommades à base de corticoïdes. Pour une crise hémorroïdaire, utiliser des pommades serait mieux que d’avoir des anti-inflammatoires à base de corticoïdes per os ou par injection. En fait, ces fameux corticoïdes sont néfastes pour le système immunitaire et c’est pour cela que si on peut les utiliser localement, ce serait mieux pour le corps.

Ceci dit, une crise hémorroïdaire, bien qu’elle ait une composante héréditaire, survient surtout à cause d’un autre problème ou de la combinaison de plusieurs. Il faut donc identifier la cause pour traiter le problème. C’est simple, quand on se casse la jambe, on la met dans un plâtre pour que l’os guérisse. On ne se contente pas de prendre des anti-inflammatoires et des antalgiques. Pour connaitre la principale cause de la crise hémorroïdaire, je vous invite à lire cet article. Vous vous situerez surement dans une ou plusieurs causes :

Comment attrape-t-on les hémorroïdes?

Prévenir

h4

Le mieux est de prévenir la crise avant son arrivée. Mais, si vous l’avez, il y a deux sortes de prévention qu’il faut adopter :

Prévenir les complications :

Alors, la crise est là et vous essayez de la traiter convenablement. Toutefois, il y a un volet très important du traitement à ne pas oublier, c’est la prévention des complications. Tout d’abord, il faut comprendre que la zone anale est une des zones les plus sensibles du corps humain, tout autant que les parties génitales. C’est une zone très exposée à l’infection à cause de sa fonction : l’excrétion. Il faut donc changer un peu ses habitudes pour éviter qu’une complication ne survienne. La complication la plus redoutée est l’infection. Pour l’éviter, il faut bien nettoyer la zone sans l’irriter. Un savon de Marseille naturel et un peu d’eau feront l’affaire. Toutefois, sachez que les bactéries aiment les milieux humides. Il faut donc bien sécher la zone après chaque toilette. Quand vous avez une crise hémorroïdaire, évitez de vous nettoyer au papier seulement. Il faut rincer après chaque passage aux toilettes, même s’il ne s’agit que de la petite commission, surtout pour les femmes. Il faut aussi adopter des gestes très doux et ne pas porter de vêtements serrés pour ne pas augmenter la pression dessus et risquer la rupture et le saignement. Vous pouvez aussi consulter cet article pour plus de détails :

10 conseils pour se débarrasser des hémorroïdes externes

Prévenir la survenue :

Si vous avez compris et lu les causes, vous comprendrez comment les éviter afin de ne pas avoir de crises. Ceci dit, voici un petit récapitulatif : Il faut perdre du poids si vous en avez en excès, faire de l’exercice, manger sainement et surtout beaucoup de fibres et moins d’épices pour éviter la constipation, boire beaucoup d’eau, éviter la position assise ou debout très longtemps, porter des vêtements en coton et éviter les matières synthétiques… Il faut aussi éviter l’alcool ou au moins réduire la consommation.

Consulter un spécialiste

h5

Certaines crises persistent et certaines hémorroïdes ne sont pas visibles (internes). Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste des hémorroïdes. Des fois, malgré tous nos efforts, un traitement chirurgical est indispensable à la guérison. Sachez que les spécialistes n’aiment pas trop les opérations chirurgicales autant que vous les détestez. D’ailleurs, c’est pour ça qu’un médecin essayera plusieurs approches avant de vous proposer la chirurgie. N’ayez donc pas peur d’aller demander conseil à celui qui saura vous en donner et ne croyez pas qu’en allant consulter c’est la chirurgie assurée.

En parler à la bonne personne

Une crise hémorroïdaire est une cause de dépression quand la personne la vit mal. Si vous n’arrivez pas à en parler à votre entourage, n’hésitez pas à aller consulter un psychologue ou à vous inscrire dans des groupes de soutien. Parfois, il suffit d’en parler pour être soulagé.

Les méthodes alternatives

Certaines personnes consultent un spécialiste, essayent toutes les méthodes médicales prescrites mais ne voient aucune amélioration au bout de plusieurs mois. Dans ce cas, il faut se tourner vers les méthodes alternatives et demander conseil à ceux qui en ont souffert et qui ont su s’en débarrasser. Vous trouverez ici une solution pour guérir des hémorroïdes. C’est le résultat de 9 ans de « galère ».

LA solution pour soulager et soigner vos hémorroïdes rapidement

fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 3 commentaires
Hamidou

bien lu. quelles les autres douleurs possibles s’il y’a la dépression ?

Répondre
Honoré

Bonjour Sophie,

Très content de ce partage d’informations, toutefois nous continuons à appliquer les conseils et astuces que vous donnez avec espoir qu’un jour, la guérison sera effective.
Merci et bon service a vous.

Honoré

Répondre
Fabien

Je suis en train de suivre tes conseils à la lettre.

Répondre

Laisser un commentaire :