Je vous montre comment soigner les hémorroïdes en moins de 30 jours

Insérez votre adresse e-mail et recevez nos meilleurs conseils pour soulager et soigner les hémorroïdes.

Nous respectons votre vie privée.

1

Les hémorroïdes sont-ils dangereux pour la santé ?

 

Attention! Cet article contient des images qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes!

Si vous venez de vivre votre première crise hémorroïdaire (ou pas d’ailleurs), vous vous posez surement beaucoup de questions à savoir : qu’est ce que c’est ? Pourquoi moi ? Est-ce que je vais vivre ça toute ma vie ? Comment je peux me soigner ? Et ainsi de suite. Mais la question la plus importante qu’on se pose tous face à n’importe quelle maladie ou symptôme qu’on ne comprend pas vraiment c’est : A quel point est ce que ça peut être dangereux ? Est-ce mortel ?

Dans cet article, nous allons essayer de répondre aux questions les plus importantes : c’est quoi ? Et à quel point ça peut être dangereux ?

Qu’est-ce que les hémorroïdes ?

h116Source : elblogdelasalud.info

Alors, techniquement parlant, les hémorroïdes sont des veines situées dans la zone anale. Il s’agit en fait de deux réseaux de vaisseaux sanguins entremêlés formant des plexus qui se situent soit dans le conduit de l’anus (le plexus hémorroïdaire interne ou simplement les hémorroïdes internes) soit sous la peau qui entoure le pli de l’anus (le plexus hémorroïdaire externe ou simplement les hémorroïdes externes).

La présence de ces hémorroïdes est normale, et ils existent chez tous les individus, de la naissance à la mort. Mais parfois, ces vaisseaux sont atteints, malades, causant la « maladie hémorroïdaire » qui, par abus de langage, est souvent désignée par le simple nom « hémorroïdes ».

Les hémorroïdes (la maladie cette fois et non la formation normale) sont des dilatations des vaisseaux hémorroïdaires. En fonction du plexus touché par cette dilatation, on distingue les hémorroïdes internes et les hémorroïdes externes.

h33La maladie hémorroïdaire est assez simple à diagnostiquer, lors des crises vous ressentez des douleurs et des démangeaisons au niveau de l’anus, vous avez du mal à faire vos besoins et vous pouvez même remarquer une tâche de sang avec les selles. Et même en dehors des crises, on peut diagnostiquer les hémorroïdes externes en les touchant, elles ne sont pas douloureuses mais présentent une petite dilatation qui s’aplatit quand on appuie dessus, les hémorroïdes internes sont pareil, mais nécessitent un toucher rectal.

Pour répondre à la question « pourquoi moi ? » sachez d’abord que vous n’êtes pas seul, environ la moitié des gens vivent ça, mais rares sont ceux qui en parlent ! Les causes sont multiples et aucune n’explique, à elle seule l’apparition de cette maladie. Sachez toutefois qu’il existe un facteur héréditaire très important, alors si un parent présente des hémorroïdes, vous avez plus de risques que la moyenne des gens de l’avoir vous aussi. Il y a d’autres facteurs de risques sur lesquels vous pouvez agir par contre, comme la constipation, le fait de garder trop longtemps la position assise, le fait de manger trop gras ou trop épicé, l’excès de poids ou d’alcool.

Est-ce que les hémorroïdes sont dangereuses ?

La réponse la plus simple est non. Les hémorroïdes ne sont pas dangereuses dans le sens où ils ne mettent généralement pas votre vie en danger. C’est toutefois une maladie qui est gênante dans la vie de tous les jours, vous aurez du mal à vous assoir, à aller aux toilettes, vous aurez envie de vous gratter les fesses (et ce n’est franchement pas quelque chose qu’on peut se permettre de faire en public), ça fait mal… alors même si ce n’est pas une maladie proprement dangereuse, c’est une maladie urgente à soigner d’abord pour éviter ces désagrément et ensuite pour éviter toute complication, qui eux, peuvent s’avérer dangereux.

Quelles sont les complications possibles des hémorroïdes ?

La maladie hémorroïdaire peut se compliquer de trois façons différentes :

Présenter des saignements :

h20

Source :hemoroide.org

Rappelez-vous, les hémorroïdes sont un réseau d’artères et de veines qui sont assez proches de la surface et qui, lorsqu’elles sont malades, sont enflées. Imaginez maintenant ceci : une veine superficielle enflée, regorgée de sang, et qui subit, à chaque fois que vous allez aux toilettes, des agressions, une tension parce que vous vous forcez à évacuer vos selles. Il est donc très probable que la peau finisse par présenter une petite plaie qui va saigner plus ou moins abondamment (en fonction de la quantité de sang initialement présente dans ces veines). Ce saignement est généralement indolore et on ne s’en rend compte que parce qu’il tâche le papier de toilette ou parce qu’on voit une coloration rouge dans la cuvette. Rassurez-vous, c’est généralement bénin. Il vaudrait toutefois mieux consulter un médecin si vous remarquez un saignement lors de la défécation car tout saignement au niveau du tube digestif devrait être vérifié.

Le prolapsus hémorroïdaire :

Print

Source : jle.com

C’est une des complications les plus affolantes pour les gens. En effet, il s’agit ici d’une « saillie » des veines vers l’extérieur. Ici, vous ne voyez plus un « gonflement » au niveau de l’anus, mais bel et bien quelque chose qui en sort. Ce phénomène est généralement indolore, c’est-à-dire que contrairement à ce que vous pouvez penser, vous n’allez pas ressentir une douleur très intense lors de l’extériorisation de ces vaisseaux sanguins. Ce phénomène arrive généralement lorsque vous allez aux toilettes (et que vous « poussez ») ou lorsque vous faites de l’effort (comme par exemple lors d’une marche prolongée, d’un sport mal adapté à votre cas…). Le prolapsus hémorroïdaire peut être permanent ou au contraire intermittent. Il peut se réintégrer spontanément, mais si ce n’est pas le cas, des manœuvres sont nécessaires pour le remettre en place. Comme il s’agit d’une saillie de vaisseaux sanguins à l’extérieur, il peut s’accompagner de saignements ou de suintements et de démangeaisons. C’est aussi très gênant pour la personne car il lui est encore plus difficile de marcher ou de s’assoir.

La thrombose hémorroïdaire :

h88

Source : les-hemorroides.com

Vous le savez, la maladie hémorroïdaire est caractérisée par des vaisseaux sanguins dilatés, le sang y circule moins bien et a même tendance à stagner. Ceci favorisera l’apparition d’un phénomène appelé scientifiquement « thrombose », ou, plus communément « formation d’un caillou sanguin ». Le sang qui stagne au niveau de ces vaisseaux peut coaguler et former un caillou sanguin. Ce caillou est extrêmement douloureux et gêne encore plus la circulation sanguine au niveau des vaisseaux hémorroïdaires, ce qui donne une coloration plus violacée de la marge anale. Comme tous les cailloux sanguins qui se forment à l’intérieur de notre corps, il aura généralement tendance à se résorber tout seul et cette douleur ne durera pas longtemps.

Dans quels cas la maladie hémorroïdaire peut-elle devenir dangereuse pour la santé ?

h117Nous l’avons déjà dit, la maladie hémorroïdaire elle-même n’est pas dangereuse pour la santé. Ses complications par contre peuvent être dangereuses dans certains cas.

Le saignement hémorroïdaire par exemple est généralement assez minime, même si ça vous parait impressionnant lorsque vous regarder la cuvette, sachez que le sang a été dilué dans l’eau, et que vous apercevrez plus de « sang » qu’il n’y en a en réalité. Toutefois, si le saignement devient trop abondant ou qu’il dure trop longtemps, ça peut devenir dangereux (il pourrait s’agir d’une hémorragie par exemple).

La thrombose qui devrait normalement se résorber toute seule devient une urgence chirurgicale si la douleur dure, car si le caillou ne se résorbe pas, il pourrait migrer à travers le réseau sanguin et atteindre des organes plus sensibles de votre corps, boucher des artères importantes…

Enfin, la maladie hémorroïdaire peut s’avérer dangereuse pour la santé si elle « masque » une autre maladie. Si vous avez déjà souffert de crise hémorroïdaire, vous aurez tendance à interpréter tout gonflement ou saignement au niveau de la marge anale comme tel. Hors c’est loin d’être le cas. Une gêne à ce niveau peut être due aux hémorroïdes comme elle pourrait être due à toute autre maladie comme par exemple un cancer colorectal (sans chercher à vous effrayer), un saignement peut être causé par vos hémorroïdes comme il pourrait provenir d’un peu plus haut dans le tube digestif. Alors la règle à suivre c’est que tout saignement non accompagné des autres signes d’hémorroïdes ou qui est très abondant devrait faire le sujet d’une consultation, tout signe physique d’hémorroïdes qui devient chronique devrait faire l’objet de consultation.

Poursuivez votre lecture :

Hémorroïdes blanc, rouge, violet ou bleu : quelle signification ? Attention! Cet article contient des images qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes! Rares sont les personnes qui prennent la peine d’observer leurs anus. En effet, cette partie de l’anatomie humaine ayant été pendant long...
5 raisons pour lesquelles vous devez souscrire une mutuelle santé Lorsqu’on est couvert par la sécurité sociale, l’idée de prendre une mutuelle complémentaire semble souvent quelque peu inutile. Cependant, détrompez-vous, il s’agit d’un choix tout à fait fondamental pour tout individu. Il vous permettra n...
Quels spécialistes consulter pour ses hémorroïdes ?  Quand on découvre la présence d’hémorroïdes, on est souvent déstabilisé et on ne sait plus à qui s’adresser. Les circonstances de découverte peuvent différer d’une personne à une autre. Si certaines personnes prennent la peine de ...
L’incision et l’excision de thrombose hémorroïdaire Attention! Cet articles contient des images qui peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes! La maladie hémorroïdaire est une des maladies les plus gênantes et dont on parle le moins. Pourtant, elle est très répandue. Non seuleme...
fin des hémorroïdes

La méthode bizarre et peu connue pour soigner les hémorroïdes

Insérez votre adresse e-mail ci-dessous et recevez tout de suite nos solutions naturelles pour soigner les hémorroïdes définitivement


Cliquez ici pour laisser un commentaire 1 commentaires
ANATOLE

Merci pour tous les efforts que vous faites pour nous aider à nous débarrasser des hémorroïdes.

Répondre

Laisser un commentaire :